Free shipping (Benelux)

Charleroi – Il est clair que le gris est noir

€39.50 Free shipping (Benelux)
Look inside
Description
Details

Testament visuel impressionnant d’une ville en transition : dur pour Charleroi, doux pour ses habitants

Ces dernières années, Stephan Vanfleteren a passé de longues journées à sillonner le pays noir. Le photographe entretient une relation d’amour-haine avec la ville industrielle en bord de Sambre, où les mines de charbon ont fermé depuis belle lurette et où l’industrie métallurgique déclinante se craquelle sous l’effet de la crise mondiale. S’il est parfois choqué par la pauvreté, la criminalité et la dégradation, Vanfleteren est souvent ému par la solidarité, la sincérité et l’hospitalité des Carolos.

Charleroi, c’est clair que le gris est noir n’est pas seulement un testament visuel d’une ville délabrée ; c’est aussi le rendu personnel d’impressions, de rêveries et de pensées d’un homme qui regarde, écoute et écrit sur le spectre noir d’une ville grise.

Texte et photos de Stephan Vanfleteren.

Livre de l’exposition au Musée de la Photographie de Charleroi, du 23 mai au 6 décembre 2015.

« Un coup de foudre. Je ne peux décrire autrement ce qui s’est passé quand j’ai découvert Charleroi au début des années 1990.

La vue au sommet des terrils est saisissante : la Sambre qui coupe la cité de façon quasi invisible, le « Ring » qui l’entoure comme un cloaque, les usines ancrées comme des porte-avions en plein centre de la ville et les nombreux terrils qui reposent au loin.

Charleroi est malade, fatiguée, usée, calcinée, blessée, humiliée. Mais si quelques esprits aveugles ont pu jadis cataloguer Charleroi comme la ville la plus laide au monde, ses habitants n’en sont pas moins les hôtes les plus chaleureux que j’aie jamais rencontrés en Belgique. J’aime Charleroi. Je l’embrasse sur la bouche malgré son haleine puante. »

Stephan Vanfleteren

  • 21 x 17 cm
  • 256 pages
  • Hardcover
  • Bichromie
  • Édition bilingue français-néerlandais
  • ISBN 978 94 9208 141 4

Related books